Une vision pratique dès les origines

Pieter Schoen, Lodewijk Varossieau et Dirk Vettewinkel. Ces noms ne vous disent probablement pas grand chose. Pourtant, ce sont eux qui, au 18ème siècle, ont écrit les premières lignes de l'histoire de Sigma Coatings. Leur vision du commerce des matières colorantes a donné naissance à des entreprises dont Sigma Coatings est aujourd'hui la digne héritière.
Il s'agissait de véritables spécialistes. Des gens possédant un grand sens pratique, qui savaient ce qu'attendaient les peintres. Et cette connaissance constitue aujourd'hui encore la  base de l'esprit d'entreprise de Sigma Coatings. Parce que même si les choses ont beaucoup changé au fil des années, ce sont toujours les professionnels qui choisissent chaque jour de travailler avec nos produits.


2008
Le 2 janvier, PPG Industries annonce la conclusion de son rachat du groupe SigmaKalon à Bain Capital.

Basé à Pittsburgh, PPG est un fournisseur mondial de peintures, revêtements, produits chimiques, produits optiques, "specialty materials", verre et fibre de verre. Opérant dans plus de 60 pays, l'entreprise compte plus de 140 usines de fabrication et sociétés affiliées. PPG a réalisé un chiffre d'affaires de 15,8 milliards de dollars en 2008. Les actions de PPG sont négociées à la Bourse de New York (symbole: PPG).

 

2006

La société Sigma Coatings fait partie du Groupe SigmaKalon, le numéro 2 européen des peintures décoratives. A compter du 1er juin 2006, la société s'appellera désormais SigmaKalon.

 

2003 - Bouleversement chez SigmaKalon
En février 2003, SigmaKalon devient indépendant avec le soutien d'une société d'investissement. Une plus grande liberté de manœuvre financière et davantage de stabilité permettront à SigmaKalon d'agrandir ses parts de marché et de développer de nombreuses possibilités inédites et prometteuses.

 

 

 

Naissance de Sigma Coatings Deco Belux NV
Sigma Coatings Deco Belux a vu le jour en 2003, suite à la fusion de Sigma Coatings et des grossistes Boermans, De Vogeleer et Liévin. Le siège social de cette nouvelle entité a ouvert ses portes le 9 mai 2003 au 311 Genkersteenweg.

 

1999 - Fusion de Sigma Coatings et Kalon
SigmaKalon naît à la suite de la reprise de PetroFina par le groupe français Total. Il s'agit du rapprochement entre Sigma Coatings, la filiale peinture de PetroFina, et Kalon, la filiale peinture du groupe français Total. Le succès de cette fusion entre deux entreprises possédant chacune un passé riche en succès dans le secteur européen de la peinture est remarquable. En outre, les cultures d'entreprises de Sigma et de Kalon sont très proches. Le résultat de ce mariage de raison est donc impressionnant.

 

1972 - Groupe Sigma Coatings : de l'affaire de famille à la multinationale
Le 1er janvier 1972, les entreprises Pieter Schoen & Zoon et International Coating Materials (ICM), font leur apparition sur le marché sous un nom unique : Sigma Coatings.
Dans les années '80, Sigma Coatings établit, dans le Domaine portuaire occidental d'Amsterdam, un centre de recherche ultramoderne, à côté d'une nouvelle usine de peintures et de poudres. Cette nouvelle implantation sonne définitivement le glas des fabriques de Pieter Schoen à Zaandam et de Varossieau à Alphen aan den Rijn. 

 

1971 - Reprise d'ICM
Un an seulement après la création d'International Coating Materials, PetroFina voit en cette structure un deuxième partenaire de choix pour la production de produits de peinture et se porte donc acquéreur d'ICM - après le rachat de Pieter Schoen & Zoon. Les bases de Sigma Coatings sont établies.

 

1970 - La fondation 'International Coating Materials' à Uithoorn
Afin de mieux résister à la concurrence, les entreprises N.V. Vernis- en Verffabriek,  anciennement H. Vettewinkel & Zonen, et Varossieau & Cie décident de fusionner. Elles s'établissent en 1970 à Uithoorn et prennent le nom d'International Coating Materials. 

 

1967 - Pieter Schoen chez PetroFina
En 1967, PetroFina conclut un accord de collaboration avec Pieter Schoen & Zoon. Avant que cette dernière n'intègre le giron de PetroFina en 1969.

 

1809 - De peintre en bâtiment à Sigma Coatings
En 1809,  Dirk Vettewinkel, Maître Peintre au sein de la Guilde St. Lucas, décide de moudre lui-même ses matières colorantes. Le négoce de ces substances constitue en effet à l'époque un créneau à saisir. Après sa mort en 1841, ses héritiers reprennent l'entreprise, dont le nom devient N.V. Vernis- en Verffabriek, anciennement H. Vettewinkel & Zonen, société établie Quai Prins Hendrik à Amsterdam. Au fil du temps, l'entreprise prit énormément d'ampleur et créa différentes filiales, comme par exemple NEMI.
Depuis 1972, la fabrique originale de Dirk Vettewinkel fait partie de Sigma Coatings.

 

1795 - Historex, une nouvelle étape dans la production de peinture
La deuxième entreprise à jouer un rôle important dans le processus de la naissance de Sigma Coatings est Varossieau & Cie. Lodewijk Varossieau est un artiste peintre qui crée, en 1795, une distillerie de vernis baptisée Varossieau & Cie. Cette entreprise était située rue Prins Hendrik, à Alphen aan den Rijn. En 1862, l'entreprise familiale déménage et s'installe à Cornelis van Rijn.
Après 1900, sous la direction de Willem Marinus van Rijn, la société anonyme Varossieau & Co se développe et devient une entreprise qui moud elle-même les pigments dans l'huile et fabrique de la laque japonaise. Dès 1946, le nouveau directeur, A.H.C. Welsch, modernise Varossieau & Co, qui devient une entreprise produisant de la laque synthétique et mi-synthétique.
Les noms des nouveaux produits rendent hommage au riche passé de l'entreprise : Historex, Historia Exit. Et depuis 1956, le nom Histor est utilisé pour des peintures destinées au secteur du grand public. 

 

1722 - Les premiers produits Sigma

Jan Pieterszoon Schoen est l'un des premiers commerçants à s'être occupé de la préparation et de la vente de pigments naturels, comme la peinture pour bois, la terre de pipe, la craie, l'ocre allemand, le marbre, le kurkuma, la poudre de charbon et la lazulite. 
En 1722, il se porte acquéreur d'un terrain à Westzaan et y érige son premier moulin, 'De Gekroonde Schoen'. En 1725, il obtient l'autorisation de moudre. Avant d'introduire ses produits de peinture sur le marché, il les baptise Sigma, la lettre grecque représentant la somme de toutes choses.
L'entreprise de Pieter Schoen grandit jusqu'à devenir une affaire de famille très florissante, qui est officiellement enregistrée en 1857 sous le nom de Pieter Schoen & Zoon.
Pieter Schoen & Zoon est l'une des sociétés qui, plus tard, constitueront la base de Sigma Coatings.

 

 

 

Show the website from your home screen? Lees hier hoe u dit eenvoudig kunt instellen. Do not show this message again